NEWSLAITER #3

Un outil créé pour le métier, par le métier : Retour d’expérience de Monts & Terroirs

Implantée en Franche-Comté, Haute-Saône et en Savoie, Monts & Terroirs fait partie du patrimoine des Fruitières de ces régions, et des producteurs de la Coopérative laitière SODIAAL. Entreprise sociale et sociétale, ils ont à cœur de valoriser et de pérenniser les exploitations laitières et les fruitières de leurs régions à travers leurs activités de fromager, d’affineur et de conditionneur. Monts & Terroirs allie le savoir-faire d’AOP et d’IGP spécifiques et différenciateurs à la force d’une grande coopérative travaillant avec ses adhérents.
Afin de moderniser leur outillage pour disposer d’une solution adaptée au lait segmenté, Monts & Terroirs travaillent avec SGPI depuis 2019 et utilisent de nombreux modules de la solution MilkOffice.
Christophe GROENENBOOM est arrivé dans le groupe Entremont en 2001 et chez Monts et Terroirs en 2010 dont il est depuis le responsable du développement et de la Supply Chain. Il s’occupe aujourd’hui des projets sur l’ensemble de la chaine logistique de Monts & Terroirs. Equilibrage matière, besoins commerciaux, réponse aux arbitrages importants aux AOP, développement de Monts & Terroirs… Autant de missions variées qui composent son quotidien. C’est dans le cadre du retour sur le déploiement de la solution MilkOffice que nous l’avons interrogé.

Comment vous êtes-vous rapproché de SGPI ?

Nous avions un outil obsolète, AS400, pour la collecte de lait que nous ne pouvions plus maintenir. Il ne répondait plus à nos problématiques de lait segmenté, dépotage partiel et gestion des multi-compartiments. Partant de ce constat, nous avons regardé les solutions proposées sur le marché. L‘un de nos partenaires et client de SGPI, la Fromagerie Milleret, nous a alors parlé de la solution MilkOffice.
Après un premier échange avec Ingrid BOUILLOT, ingénieur d’affaires pour SGPI, nous avons débuté la conception du projet et poursuivi sur sa réalisation. Nos problématiques sont semblables à celles de la Fromagerie Milleret ainsi que celles de la Fromagerie Monts de Joux, nous avons donc choisi cette solution. Le développement d’un outil maison aurait été trop complexe à maintenir, alors que la solution MilkOffice proposée par SGPI a tout en natif. C’est une relation qui a bien commencé et qui n’est pas terminée.

Quel était votre besoin / problématique initiale ?

Notre outil de collecte de lait était en fin de vie et ne pouvait plus être maintenu. Nous avions également besoin d’un outil plus sécurisé. SGPI nous a accompagné dans notre projet avec la méthode agile, de la définition du Cahier des Charges au choix des différents modules dont nous aurions besoin, tandis que l’architecture SI a été assurée par Adventiel. Le module de collecte a ainsi été déployé en premier, suivi du module de gestion de la paie du lait par bassin laitiers. Nous avons également travaillé à la sécurisation des données ainsi que sur le module de contractualisation. Seul le module ARC n’a pas été choisi dans notre cas, mais cela ne saurait tarder.

Comment s’est passée la mise en place du module collecte ? (ateliers, mise en place, formation, quelles équipes étaient impliquées, durée…)

La mise en place s’est faite afin qu’elle soit adaptée au client avant tout. L’accompagnement dans notre projet a été assuré par un chef de projet dédié qui a été force de proposition et nous a permis de définir les besoins en co-construction avec SGPI. Nous nous sommes sentis écoutés, ce qui est plutôt rassurant dans la mise en œuvre d’un projet. Le chef de projet a été capable de leur expliquer pourquoi certains développements n’étaient pas possibles, et finalement la solution répond en tous points à leurs besoins : un outil créé pour le métier par le métier.

Retour d’expérience sur l’outil : Cela fait maintenant x temps que vous utilisez cet outil, en êtes-vous « satisfait » ? Combien de personnes l’utilise ?

La solution MilkOffice est un très bon outil. Au début ce n’était pas simple, car cela représentait de gros changements par rapport à l’ancien outil que nous utilisions, mais l’outil reste très simple d’utilisation, ce qui a simplifié son déploiement auprès des équipes. Aujourd’hui une dizaine de personnes l’utilisent au quotidien.

Qu’est-ce que ça a changé pour vous ?

Suivant les profils de personnes, le changement n’a pas été le même. Par exemple, les chauffeurs en Savoie travaillaient exclusivement avec des carnets. Grâce à la solution proposée par SGPI on assiste à une belle évolution et de la satisfaction dans leur quotidien. Les équipes des centrales de collecte et de paie quant-à-elles mettent en avant la sécurité et la réduction du stress lors de la clôture car il y a moins de remontées manuelles. Globalement tout le monde est satisfait par cet outil plus récent qui apporte plus de sécurité et confort dans le travail.

Quels sont les points forts de l’outil selon vous ?

La force de l’outil réside dans sa capacité à traiter toutes les problématiques d’une filière AOP. La solution a été construite pour faire de la collecte et de la paie sur du lait segmenté et est donc parfaitement adaptée à nos besoins.

Les axes d’amélioration ?

Le seul axe d’amélioration que nous identifions aujourd’hui serait de parvenir à croiser les données, des états désignés différemment sans passer par le chef de projet. A l’heure actuelle, dès qu’on sort du standard nous devons passer par le chef de projet.

Comment qualifieriez-vous la relation Monts et Terroirs avec SGPI ?

Transparence / Écoute / Confiance

Merci Christophe pour ce retour d’expérience avec nos équipes !